-mètre


-mètre

-mètre Élément, du gr. -metrês, -metros, -metron, de metron « mesure » : géomètre, périmètre, baromètre, thermomètre.

-mètre, -métrie, -métrique, métro-.
éléments, du gr. metron, "mesure, évaluation".

I.
⇒-MÈTRE1, élém. formant
Élém. entrant dans la constr. de nombreux subst. masc. dans les domaines sc. et techn.
I. — Élém. tiré du gr. «(celui) qui mesure (ce que désigne le 1er élém.)»; les mots constr. désignent des spécialistes d'une technique de mesure (en -métrie). V. économètre (rem. s.v. économétrie), photogrammètre.
Rem. À noter aussi l'empr. au gr.: géomètre.
II. —Élém. tiré du gr. «(ce) qui se mesure (dans les conditions exprimées par le 1er élém.)». V. paramètre.
Rem. À noter aussi les empr. au gr.: diamètre, périmètre.
III. —Élém. tiré du gr. «instrument qui sert à mesurer (ce qui est désigné par le 1er élém.)»; les mots constr. désignent des instruments et des appareils de mesure ou d'analyse.
A. —[Le 1er élém. est un élém. formant issu]
1. [du gr.]
a) GÉOM. V. goniomètre, pantomètre, tachéomètre et aussi:
cathétomètre (cathéto-, du gr. «vertical»), subst. masc., métrol. Instrument servant à mesurer la distance verticale de deux points ou de deux plans horizontaux. En tournant la lunette autour de la tige, on reporte la lecture sur une règle verticale suspendue (cathétomètre sous sa forme moderne) (BOUASSE, Cordes et membranes, 1926, p.185). Nous avons visé au cathétomètre l'angle inférieur de la cellule (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t. 1, 1931, p.173).
éclimètre (écli-, du gr. «incliné, penché»), subst. masc., arpent., topogr. Instrument d'arpenteur servant à mesurer la différence de niveau entre deux points, à mesurer les pentes. [Le répétiteur de topographie:] avec quoi est faite la vis de l'éclimètre?... avec soin (TITEUX, Saint-Cyr, 1898, p.425).
b) [Les mots constr. désignent un appareil qui sert à compter qqc.] V. chronomètre, pédomètre ou podomètre, tachymètre.
c) ANTHROPOL., BIOL., MÉD. V. biomètre, cardiomètre (s.v. cardi-), craniomètre (s.v. cranio-), esthésiomètre (s.v. esthésio-), ophtalmomètre, plessimètre.
d) PHYS., TECHNOL. V. aréomètre, dynamomètre, eudiomètre, glucomètre, hydromètre, hygromètre, magnétomètre, manomètre, télémètre et aussi:
hydrotimètre (hydroti-, du gr. «liquidité»), subst. masc. Burette graduée servant à déterminer la dureté d'une eau, son dosage en sels de calcium, de magnésium. Le degré qu'on lit sur l'hydrotimètre est le degré hydrotimétrique de l'eau examinée (WURTZ, Dict. chim., t. 2, vol.1, 1873, p.79). L'hydrotimètre permet d'apprécier la quantité de chaux, [contenue dans l'eau d'alimentation] (BRICKA, Cours ch. de fer, t. 2, 1894, p.94).
e) CLIMATOL., MÉTÉOR. V. anémomètre, psychromètre, thermomètre.
f) OPT. V. micromètre, phacomètre, photomètre.
2. [du gr. latinisé (lat. sc.) ou du lat., dans les domaines de la chim., phys., technol.]
a) [Le 1er élém. est en -i] V. acétimètre, audimètre, calorimètre, célérimètre, colorimètre, curvimètre, gravimètre, lucimètre, planimètre, saccharimètre.
b) [Le 1er élém. est en -o, -io] V. butyromètre, oléomètre, pluviomètre, sonomètre.
c) [Le 1er élém. est en -i ou -io] V. audimètre/audiomètre, tensimètre/tensiomètre.
B. —[Le 1er élém. est fr.]
1. [Le 1er élém. est un nom commun]
a) [sans voyelle épenthétique intermédiaire]
[un subst. masc.] V. alcalimètre, grisoumètre (rem. s.v. grisou) et aussi:
fluxmètre, subst. masc., phys. Galvanomètre servant à la mesure des flux magnétiques.
[un subst. fém.] V. fréquencemètre (rem. s.v. fréquence), ondemètre, phasemètre, posemètre.
b) [avec voyelle épenthétique intermédiaire -o ou -i]
[i] V. acidimètre, albuminimètre, dosimètre.
[o] V. gazomètre, lignomètre, sphéromètre.
c) [avec ou sans voyelle intermédiaire] V. parcmètre/parcomètre.
[Le 1er élém. est un subst. masc. désignant une unité de mesure ou de valeur]
♦[Le subst. est dér. d'un nom propre de physicien] V. ampèremètre, machmètre, ohmmètre, voltmètre, wattmètre.
♦[Le subst. est une unité de mesure] V. luxmètre, vumètre.
2.[Le 1er élém. est un nom propre ou un élém. formant issu d'un nom propre]
GÉOGR. V. nilomètre.
PHYS. V. galvanomètre, voltamètre.
3. [Le 1er élém. est un rad. de subst. (gén. fém. abstr.)]
a) [sans voyelle épenthétique]
[en a] V. perméamètre.
[en i] V. élasticimètre (rem. s.v. élasticité), opacimètre, stabilimètre, turbidimètre, viscosimètre.
[en o] V. alcoomètre, endosmomètre, osmomètre.
b) [avec voyelle épenthétique]
[en i] V. géodimètre (rem. s.v. géodésie).
[en o] V. électromètre, interféromètre, réfractomètre et aussi:
extensomètre, subst. masc., technol. Instrument servant à mesurer les déformations produites dans un corps sous l'effet de contraintes mécaniques. L'auteur a construit un extensomètre basé sur un principe analogue à celui de Whiddingtpon (J. phys. et Radium, 1929, p.2D). Le diagramme compressions-déformations [des bois à «texture forte»], obtenu en portant en ordonnées les tensions et en abscisses les raccourcissements relatifs correspondants (mesurés par exemple au moyen d'un extensomètre) (CAMPREDON, Bois, 1948, p.28).
C. — [Le 1er élém. est un rad. verbal fr.] V. dilatomètre, pénétromètre, polarimètre, variomètre.
D. — [Le 1er élém. est un rad. d'adj. ou de subst. (avec voyelle épenthétique)] V. potentiomètre, sensitomètre.
E. — [Formation analogique de termes fam. ou pop. indiquant une évaluation, une estimation au jugé] V. pifomètre, trouillomètre et aussi:
applaudimètre, subst. masc., fam. Appareil permettant de mesurer le volume des applaudissements réservés par le public à un spectacle, à une personnalité. Nous ne croyons guère au critère moderne de l'applaudimètre. La foule est si versatile et le chauvinisme déchaîne tant de passions en sport (J. CISSEY, Un Courage exemplaire ds Le Figaro, 18 nov. 1966, p.27, col. 1). Si le prestige était un article se laissant mesurer, comme le succès, grâce à l'applaudimètre (Le Figaro littér., 26 févr. 1968, p.46, col. 2).
REM. Saoulomètre, subst. masc., fam., hapax (de l'adj. saoul/soûl). Écoutez bien et cramponnez-vous, il a inventé le saoulomètre. L'instrument n'existe pas, mais les observations de Mathieu sont aussi précises que celles d'un mathématicien (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Norm., 1882, p.70).
Formation et vitalité.
A. — Pour le sens III
1. Empr. a) au gr.: odomètre; b) au lat.: altimètre; c) à l'angl.: baromètre, bolomètre, densimètre; d) à l'anglo-amér.: pulsomètre; e) à l'all.: taximètre.
2. Certains termes en topogr. ou en phys. mécan. désignant des instruments de mesure anciens ont vieilli ou ont disparu de l'usage. V. acoumètre, graphomètre, et métromètre/rythmomètre (s.v. métro-1, synon. arch. de métronome; à remarquer que métromètre a deux fois la racine gr. «mesure»); odotachymètre (odo-, du gr. «route» et tachymètre), subst. masc., phys., mécan. Appareil magnétique qui servait de compteur kilométrique et d'indicateur de vitesse sur une automobile. (Dict. XIXe et XXe s.).
B. — Élém. formants concurrents pour les instruments de mesure: la var. synon. en -graphe ou en -scope est fréq. (ou bien l'appareil enregistreur correspondant est en -graphe, ou l'appareil de simple examen en -scope):
1. -mètre/-graphe (le terme en -graphe est l'appellation techn.). V. arithmomètre/arithmographe (s.v. arithmo-), chronomètre/chronographe, fluviomètreluviographe, odomètre/odographe, oscillomètre/oscillographe (au sens électr.), spectromètre/spectrographe (au sens acoustique), sismomètre/sismographe.
2. -mètre/-scope. V. clinomètre/clinoscope (s.v. clino-), gyromètre/gyroscope (s.v. gyr(o)-), spiromètre/spiroscope.
C. — Élém. de compos. concurrents
1. Certains aréomètres en phys. et chim. ont dans le lang. cour. leur correspondant en pèse- + subst. indiquant un liquide ou la nature de la teneur. V. p. ex. alcoomètre ⇨ pèse-liqueur (vx), pèse-esprit, pèse-alcool; acidimètre ⇨ pèse-acide; densimètre ⇨ pèse-alcool; glucomètre ⇨ pèse-moût(s); galactomètre, lactomètre ⇨ pèse-lait; uromètre ⇨ pèse-urine(s).
2. Certains appareils «compteurs» (de rotation, etc.) ont leur correspondant dans le langage courant en compte- + subst. indiquant la nature des choses comptées ou enregistrées en un temps donné. V. tachymètre ⇨ compte-tours; gazomètre ⇨ compteur à gaz.
REM. -mètre4, élém. homogr., tiré du gr. - de «mesure du vers, mètre» entrant dans la constr. de qq. termes d'empr., adj. et subst. a) Empr. au gr. passés en fr. par l'intermédiaire du lat. gramm., dans le domaine de la métr. (anc.), -mètre indiquant la mesure d'un vers, le 1er élém. gr. précisant le nombre de pieds ou mètres de ce vers. V. heptamètre, hexamètre, hypermètre, pentamètre, tétramètre, trimètre et aussi ) Dimètre (b. lat. gramm. dimetrus, du gr. ), adj. et subst. masc. (Vers) qui a deux mètres, soit deux ou quatre pieds. Cette Hymne réunit les deux éléments de versification. La forme antique du vers ïambique dimètre régulier est observée; mais l'assonance et la rime commencent à s'y mêler (F. CLÉMENT, Hist. gén. mus. relig., 1860, p.1278). Le dimètre anapestique se compose (...) de 4 anapestes, le trimètre ïambique de 6 ïambes (REINACH, Mus. gr., 1926, p.86). ) Monomètre (b.lat. monometrum, du gr. ), adj. et subst. masc. (Poème) qui se compose d'une seule mesure. ,,(Poème) qui n'a qu'un mètre ou qu'une espèce de vers`` (Ac. Compl. 1842). ) Polymètre (lat. polymetrum, du gr. ), subst. masc. Poème en vers ou en prose rythmée composé de divers pieds ou mètres. Il était poète. Il écrivait des «polymètres», dans le genre de Arno Holz et de Walt Whitman, des vers alternativement très longs et très courts (ROLLAND, J.-Chr., Révolte, 1907, p.416). La poésie choisit, pour s'épancher, la forme du «polymètre», petit poème en prose inventé par le héros (BÉGUIN, Âme romant., 1939, p.186). )Isomètre, adj. Synon. de isométrique (en prosodie), est à rattacher à cette série seulement pour le sens. (Ds Lar. Lang. fr., Pt ROB.). b)Empr. au lat.: centimètre (s.v. centi-).
Prononc.:[].
II.
⇒-MÈTRE2, élém. de compos.
Élém. représentant le subst. mètre1, entrant dans la constr. de subst. masc. en métrol. et en phys., indiquant des unités de longueur dans le système décimal (et parfois des instruments gradués de cette longueur) et des unités pratiques de mesure ou de valeur; le 1er élém., lat., gr. ou fr., indique la longueur égale à x fois l'unité de base, ou, pour les unités pratiques de mesure, la nature de de l'unité considérée.
A. MÉTROL. [Les mots constr. désignent des unités de longueur et p. méton. des règles graduées, des instruments correspondant à cette longueur]
1. [La base est d'orig. gr.; les mots constr. désignent une unité de mesure supérieure au mètre] V. décamètre, hectomètre, kilomètre, myriamètre.
[Le mot constr. désigne une unité de mesure inférieure au mètre]:
micromètre. Synon. de micron. L'oculaire micrométrique [d'un microscope, pour la mesure des petites dimensions] doit être étalonné d'après un micromètre objet (1 mm divisé en 100 parties égales) (M. BASSIÈRE, E.GAIGNEBET, Métrol. gén., Paris, Dunod, 1966, p.238).
2. [La base est d'orig. lat.; les mots constr. désignent une sous-unité de mesure] V. centimètre, décimètre, millimètre.
3. [La base est d'orig. fr.] V. demi-mètre, double-mètre.
B. PHYS. [Les mots constr. désignent des unités pratiques de mesure; -mètre signifie «au mètre»] V. kilogramme-mètre, ohmmètre.
Prononc.:[].
III.
⇒-MÈTRE3, élém. formant
Élém. tiré du gr. «matrice», entrant dans la constr. de quelques subst. masc. dans le domaine de l'anat. V. endomètre (s.v. endo- IIB1), paramètre2.
Prononc.: [].

-mètre
Second élément de nombreux noms tels que : géomètre, paramètre, périmètre; heptamètre, hexamètre (lat. hexametrus), hypermètre, monomètre, pentamètre, trimètre, du grec metron « mesure ». -mètre entre surtout dans la formation des noms d'instruments de mesure tels que : baromètre, graphomètre, héliomètre, inductancemètre, inductomètre, thermomètre… (→ Mesure) et des noms d'appareils et de machines tels que arithmomètre, plessimètre, voltamètre… 2. Métro-
tableau Vocabulaire de la chimie.

Encyclopédie Universelle. 2012.


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.